Femme inspirante : George Sand

Georges Sand

Ce nom est censé te parler un petit peu… Si tu n’es pas très littéraire, je fais appel à tes lointains souvenirs d’école, où tu as nécessairement déjà eu à traiter une des œuvres de George Sand… Pour ma part, c’était La mare au diable, un mignon roman campagnard – que certains qualifient de pathétique ! – , qui narre la condition paysanne au 19ème siècle, l’amour, et un petit soupçon de féminisme, avec un des personnages principaux, Marie, qui décide de la vie qu’elle veut mener.

Bref, George Sand, c’est un monument de la littérature française et contrairement à son nom, c’est une femme. Viens en découvrir un peu plus sur le parcours de cette dame atypique !  

Qui est George Sand ? 

George Sand, de son vrai nom Amantine Lucile Aurore Dupin (oui, George c’était clairement plus simple !), est l’une des figures emblématiques de la littérature française du 19ème siècle. Elle est née le 1er juillet 1804 à Paris, dans une famille aristocratique. À la mort précoce de son père, elle est élevée par sa grand-mère dans le Berry, où elle trouve refuge dans la nature et développe son amour pour la campagne, thème récurrent dans ses œuvres ultérieures (et donc : La mare au diable, CQFD !). 

Dès son jeune âge, George Sand montre un intérêt marqué pour la littérature et l’écriture. Malgré les conventions restrictives de l’époque (n’oublions pas que le 19ème est un siècle particulièrement rétrograde pour la condition féminine, merci Napoléon !), elle refuse de se conformer aux rôles de genre traditionnels et cherche activement à s’émanciper 

À l’âge de dix-sept ans, elle épouse le baron Casimir Dudevant (non, il ne mangeait pas de gloubi-boulga celui-ci !), mais leur mariage n’est pas franchement une affaire… Ensemble, ils auront deux enfants. Après avoir quitté son mari en 1831, elle prend le pseudonyme masculin de George Sand pour publier ses œuvres, lui permettant ainsi de naviguer plus librement dans le monde littéraire et de protéger sa vie privée. George sans S, pour la touche de différence quand même !

Quel est le parcours de George Sand ? 

George Sand connaît rapidement le succès avec la publication de son premier roman, « Indiana« , en 1832. Son style et ses idées progressistes lui attirent l’attention de ses contemporains et font d’elle une voix importante dans les cercles intellectuels de l’époque. Ses romans, souvent teintés de romantisme et de réalisme, explorent les thèmes de l’amour, de la liberté individuelle, de l’égalité des sexes et des injustices sociales.  

Oui parce qu’à l’époque, venir du monde paysan signifiait nécessairement que tu étais un rustre sans éducation, et être une femme impliquait évidemment que tu fermes ta bouche en acquiesçant. Autant te dire qu’une femme, qui se fait appeler George, qui a quitté son mari pour vivre sa meilleure vie, et qui en plus écrit sur la condition paysanne, la liberté et l’égalité, ça fait un peu désordre au café des sports de l’époque !   

En plus de son œuvre littéraire, George Sand s’engage activement dans les débats sociaux et politiques de son époque. Elle soutient ardemment les mouvements socialistes et féministes naissants, et entretient des amitiés avec des personnalités influentes. Sa résidence dans le Berry devient un lieu de rencontre pour les intellectuels et les militants, où l’on discute de politique, d’art et de philosophie. The place to be  

Elle s’impliquera plus activement en politique, en rédigeant des articles pour le journal socialiste « La Cause du Peuple », notamment lors de la révolution de février 1848. Dans ses articles, elle soutient les aspirations démocratiques et républicaines du mouvement révolutionnaire. Son engagement en faveur de la réforme sociale et politique a fait d’ailleurs d’elle une figure importante dans les cercles révolutionnaires de l’époque. 

C’est une femme dont l’avis compte ! George Sand croyait fermement en la nécessité de réformer la société pour lutter contre les inégalités économiques et sociales. Elle défendait des formes alternatives d’organisation sociale, basées sur la coopération et la solidarité plutôt que sur la concurrence et l’exploitation. A l’heure des royalistes, ça faisait effectivement désordre ! 

George Sand a ainsi pris position en faveur des droits des travailleurs. Dans ses romans et ses écrits politiques, elle a souvent dénoncé les conditions de vie difficiles des ouvriers et des paysans et a plaidé en faveur de réformes sociales visant à améliorer leur sort.  

George Sand peut aussi être qualifiée de féministe avant l’heure, à l’instar d’Olympe de Gouges ou Christine de Pizan, ayant été une voix importante pour l’égalité des sexes et l’émancipation des femmes. En effet, elle a critiqué les conventions sociales restrictives qui limitaient les opportunités des femmes, et a plaidé en faveur d’une plus grande autonomie et d’une plus grande liberté pour les femmes dans tous les aspects de la vie. Son personnage féminin dans « Indiana » est d’ailleurs souvent considéré comme un précurseur des héroïnes féministes ultérieures. 

Je te l’ai un peu esquissé, mais George Sand est aussi une femme qui dérange avec sa liberté, surtout au 19ème siècle. Elle est connue pour ses relations amoureuses, dont la plus célèbre est celle avec le compositeur Frédéric Chopin. Je te laisse imaginer ce qui se disait sur elle, avec les mœurs de l’époque… Et bien ça n’a pas trop changé de nos jours ! C’est simple, sur le web, il y a autant de commentaires sur l’œuvre littéraire de l’autrice, que sur ses relations et ses amants ! Curieusement, Victor Hugo a aussi eu une vie sentimentale – pour ne pas dire sexuelle – très active, mais on n’en fait pas tout un fromage… Coïncidence avec le fait que George soit une femme ?! Je ne crois pas ! Encore une fois, le traitement des femmes qui ont fait l’Histoire est à revoir.  

Que reste-t-il de George Sand de nos jours ? 

L’influence de George Sand dépasse largement son époque. Elle a inspiré de nombreux écrivains et intellectuels, dont Gustave Flaubert, Émile Zola et Virginia Woolf, qui admirent son courage, sa passion et son engagement en faveur de la liberté individuelle. Son héritage littéraire reste vivant aujourd’hui, ses romans continuant à captiver les lecteurs du monde entier. 

George Sand continue d’écrire jusqu’à la fin de sa vie, bien que sa production littéraire ralentisse à mesure qu’elle vieillit. Elle décède le 8 juin 1876 dans sa campagne du Berry. Son influence perdure à travers ses œuvres, qui continuent d’être étudiées et admirées pour leur profondeur, leur sensibilité et leur engagement envers la justice sociale et la liberté individuelle. Et là, ton cours de français en 3°6 prend tout son sens !  

Dans l’ensemble, George Sand était une femme en avance sur son temps, qui a bravé les conventions sociales pour mener une vie indépendante et poursuivre ses passions. Elle a tout de même fait le choix d’écrire sous un pseudonyme masculin pour échapper aux préjugés de genre qui régnaient dans le monde littéraire (JK ROWLING lui a piqué l’idée !). Cela lui a permis de publier ses œuvres sans être jugée sur son sexe, lui offrant une plus grande liberté d’expression et de création.  

Elle a eu des relations amoureuses non conventionnelles, menant des liaisons amoureuses avec plusieurs hommes, souvent des artistes et des intellectuels de renom, rompant avec les normes sociales de son époque, en vivant librement ses passions et ses désirs. Elle a refusé de se conformer aux attentes conventionnelles de la société en matière de mariage et de vie de couple. 

George Sand s’est engagée activement dans les débats sociaux et politiques de son époque, soutenant des mouvements progressistes tels que le socialisme et le féminisme naissant. Elle a utilisé sa notoriété et son influence pour défendre les causes qui lui tenaient à cœur, y compris la lutte contre les inégalités sociales et la promotion de l’égalité des sexes. 

Pompon du pompon des luttes, elle a dit fuck au Parisianisme intellectuel ! Elle a quitté Paris pour s’installer à Nohant, dans le Berry, une vie plus simple, plus proche de la nature, et où l’on se pressait pour venir la rencontrer.  

*** 

Quand je mène mes interviews “Femmes entreprenantes”, je pose toujours en clôture, la question des femmes de l’Histoire inspirantes. J’ai les noms des héroïnes du combat féministe moderne qui reviennent, Simone Veil en tête, mais je me rends compte que nos héroïnes de l’Histoire sont vraiment méconnues.  

J’espère, avec mes humbles contributions, élargir tes références culturelles, et te donner envie d’en savoir un peu plus sur ces femmes qui ont fait l’Histoire. George Sand est de celles-ci. 

Enjoy !  

La Cheftaine, le blog dédié aux femmes du 21ème siècle

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter périodique !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

More Interesting Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.