Le marché de l’infopreneuriat

Personne suivant une formation depuis son ordinateur

La période estivale est traditionnellement une grosse période de départ en congés. Qui dit vacances, dit pause, dit rêverie, dit remise en question, dit projection vers l’avenir… C’est aussi le moment pour t’accorder du temps pour toi… Bref, très souvent cette pause estivale est un bon moment pour réfléchir aussi à tes projets de vie au sens large.

Comme déjà évoqué, ce projet de blog, c’est mon expression de la crise de milieu de vie. Après trois ans de COVID à la tête d’un établissement pour personnes âgées, toute une vie professionnelle à travailler en tant que salariée, j’ai voulu bousculer les lignes, hurler que j’existais ! et lancer un projet à moi, qui me ressemble, et qui relance ma dynamique créative. Je voulais aussi me prouver que j’en étais capable, afin de dépasser mon syndrome de l’imposteur. Et nous voilà, ensemble, à écrans d’ordinateurs interposés !

Si tu me lis, tu te poses donc de multiples questions sur le sens de ta vie, sur ton envie de changement, sur la place de la femme dans la société, sur cette petite voix que tu fais taire, ou bien encore sur tes envies ! Tu as aussi possiblement juste envie de passer un bon moment, et tu trouves que j’ai beaucoup d’humour, bisous à ma lectrice préférée !

Bref, si tes réflexions t’ont mené à chercher quelque part sur le web ou les réseaux sociaux « changer de vie« , « formation« , « changer de métier« , « télétravailler« , « digital nomade« , « quoi faire de ma vie« , ou encore « dois-je vraiment mettre la tête dans le four » et « devenir riche sans efforts« … ou toute recherche connexe… tu es nécessairement tombée sur une offre de formation, et potentiellement même sur un site d’infopreneur.

J’ai écumé les sites et pages Instagram du genre… Viens, je t’embarque dans mon analyse de la situation, avec mon humble recul sur le sujet !

L’infopreneuriat : c’est quoi ?

L’infopreneuriat, c’est tout simplement le marché des entrepreneurs vendeurs d’informations. Qu’ils s’agissent de formation, de proposition de coaching, d’accompagnement, de conseil, ou tout autre type de services en rapport avec l’expertise d’une personne.

infopreneur

Ce terme est relativement récent, et fait justement écho à ce nouveau phénomène de « génération d’entrepreneurs« , marquage net des dernières années, potentiellement accéléré avec le COVID, où des actifs ne se retrouvent plus dans le schéma traditionnel du salariat, avec les contraintes que cela implique, et qui veulent créer et vivre de leur propre activité, à leur rythme.

Bien souvent aussi, associé au terme de « digital nomade« , ses ambassadeurs prônent un modèle de liberté, de travail sans contraintes horaires ou géographiques, le tout, exercé simplement avec un ordinateur, partout dans le monde.

Autrefois assez confidentiel, réservés à des marchés de niches, ou d’attrape-nigauds (oui, désolée de te décevoir, mais la formation te promettant de devenir riche en achetant sans efforts et sans risques dans l’immobilier, c’est de la con***ie !), le phénomène s’est multiplié avec la mise en place de la plateforme de compte personnel de formations (CPF) et sa monétisation depuis le 1er janvier 2019. Par ailleurs, toujours suite au COVID, il y a eu un véritable appel d’air sur le marché de la formation. En effet, des millions de personnes se sont retrouvées coincées à la maison, leur seul lien avec le reste du monde étant les écrans, et les moyens ont été mis sur la formation par les pouvoirs publics, afin d’utiliser ces temps de confinement à bon escient.

Infopreneur, est-ce un vrai métier ?

Doutes

L’infopreneur est donc potentiellement une personne présentant une expertise dans un domaine donné, et qui te propose ses services pour te transmettre son savoir-faire et connaissances acquises grâce à son expérience.

C’est donc ni plus ni moins qu’un coach / accompagnateur / formateur (terminologie variable), donc l’activité est de te vendre une formation, un savoir-faire ou un accompagnement professionnel. Oui, je sais ce que tu te dis « rien de nouveau là-dedans, le marché de la formation a toujours existé », ne fais pas ta rabat-joie ! La nouveauté réside donc dans le support d’accompagnement et de formation : tout est dématérialisé sur le principe, et se déroule par écran interposé.

On parle également d’infopreneur, parce qu’il s’agit d’une démarche entrepreneuriale, au sens de lancement d’une activité professionnelle dans un but lucratif.

Bien souvent, l’infopreneur d’aujourd’hui, c’est le blogueur, l’influenceur, le créateur de contenus d’hier, connu pour son expertise, qui face à un certain succès, décide de professionnaliser « sa passion » en quelque sorte, et développe auprès de son audience des offres en ce sens. D’ailleurs, si le sujet t’intéresse, je t’invite à te reporter à cet article de 2021, qui reprend bien les éléments du phénomène.

De là à dire que c’est un métier « bidon », je ne m’y risquerai pas non plus, parce que derrière ce métier, il y a de vrais professionnels consciencieux, mais je dirai aussi qu’il y a à boire et à manger dans l’océan de l’infopreneuriat, et hélas, comme partout, des abus sont manifestes !

Certaines actions de formation vendues sont creuses, certains te vendent du rêve, quand d’autres te font croire à un mirage, et pour la modique somme de 1 997 €, tu deviendras riche grâce à tout le savoir qu’ils vont te transmettre et LEUR méthode… Où as-tu vu que l’on a rien sans rien ? Un peu d’esprit critique, en plussi c’est gratuit, c’est que c’est TOI le produit !

D’infopreneur à influenceur ?

selfie

Autre dérive des infopreneurs, ceux qui misent essentiellement sur ce que l’on appelle le « personnal branding« . Le quoi ?!

En gros, c’est le développement de leur « marque » en se servant uniquement de leur image et de leur personnalité. Ils vendent leurs services parce qu’ils ont une audience fidèle, qui se reconnait dans leurs valeurs, qui les recommande, et ainsi de suite. C’est comme quand ta copine te recommande tel film, telle série, ou tel produit, tu seras plus enclin à le consommer, parce que tu as confiance en son jugement. Eh bien le personnal branding repose sur cela, la confiance de l’audience, et finalement, c’est une méthode de vente qui vient d’où ? Des influenceurs !

Car oui, le marketing d’influence repose exclusivement sur le personnal branding. Aussi, un infopreneur un peu creux dans son offre, mais qui a une vaste audience, peut rapidement atteindre un chiffre d’affaires conséquent en vendant du vent, et en jetant l’opprobre sur tout un secteur d’activité, avec une formation de qualité médiocre.

C’est là où tu dois utiliser ton cerveau ma poulette, et comparer les offres, vérifier les références de l’infopreneur (ancienneté, avis d’anciens élèves, parcours professionnels, justification de son expertise…), analyser tes attentes vs. le contenu de ce que tu t’apprêtes à acheter, et ne pas céder aux paillettes des belles vidéos sur Instagram ! On a tous vu des visuels de plages paradisiaques, avec la voix off « tu peux avoir cette vie grâce à ma méthode » ! D’ailleurs, c’est la même technique pour les régimes !

Faire preuve d’esprit critique

Dans toutes les professions, qu’elles soient récentes ou anciennes, il y a des abus, et quand il y a BEAUCOUP d’argent en jeu, cela attire toujours plus d’opportunistes (coucou les isolations de combles pour 1 € !). Des réformes et contrôles sur l’usage du CPF sont en route, et avec les certifications QUALIOPI, il devrait y avoir moins d’abus côté argent public. Mais côté abus de la nigauderie, il y a encore du travail…

Réflexion et esprit critique

Il faut faire preuve de lucidité, être consciente qu’il n’existe pas de méthode miracle pour trouver l’épanouissement personnel, professionnel et financier ! Tu peux atteindre tes objectifs, mais cela implique du travail, de la rigueur, de l’organisation, parfois même une bonne prise de conscience, et de la formation.

Il y a aussi des sites qui te propose des ebooks ou des accompagnements vidéos pour te perfectionner dans tels ou tels domaines dont tu es passionnée, sans nécessairement te promettre de changer de vie, et je trouve cette démarche saine : Internet permet d’abattre les frontières géographiques et culturelles, c’est un formidable outil si tu l’utilise correctement ! A titre personnel, par exemple, j’ai déjà acheté un ebook pour bien préparer une destination voyage, ou une session de formation en masterclass pour me perfectionner dans l’écriture. Cela m’a permis de gagner du temps, m’a permis de passer un bon moment, et ne m’a pas coûté une fortune (50 € max !).

Aussi, avant de souscrire à une offre « vue sur le web », pose-toi les bonnes questions :

  • Pourquoi est-ce que je veux suivre cette formation / rejoindre ce coaching / acheter ces informations ? Réfléchis bien a ta motivation pour suivre ce projet !
  • Est-ce que je pourrais trouver ces éléments en cherchant par moi-même ? Si oui, combien de temps cela pourrait-il me prendre ? Si tu trouves les mêmes infos en trois clics sur Google, ça ne vaut pas le coût ! Par contre, si ça te fais faire un bon considérable dans tes projets, cela devient intéressant !
  • Est-ce que les méthodes d’enseignements / d’accompagnement / de services me conviennent ? 100 % visio, cours en vidéo, conférences, coaching individuel, ebook… Tout autant de méthodes en adéquation avec ton rythme de vie, ton planning et tes capacités.
  • Est-ce que l’infopreneur a pignon sur rue, de bons avis, des preuves de ce qu’il avance ? Toujours vérifier les petites lignes sur le site web, numéro SIRET valide, conditions générales de vente… A-t-il des avis clients ? Des preuves de sa réussite, de son parcours, de son expérience ?
  • Ai-je bien l’intention de m’investir à 100 % dans ce suivi ? Si la réponse est non, aucun intérêt, sauf si tu aimes jeter l’argent par la fenêtre ! Prends des vacances à la place !
  • Est-ce que si cet achat ne me convient finalement pas, l’argent utilisé pour me le payer me manquera-t-il ? Certains propose du « satisfait ou remboursé », mais si non, si tu n’es pas satisfaite, l’argent investis sera perdu… D’où l’intérêt de faire un étude complète de ton projet avant de souscrire ! Donc si tu dois ensuite vendre un rein pour vivre, c’est vraiment à réfléchir !

***

Pour ce que ça vaut, je vais te donner un conseil : il est important d’investir sur soi, sur ta réussite et ton avenir, mais si tu dois emprunter sur 25 ans pour te payer la dernière formation en ligne à la mode, réfléchis-y à deux fois, et assure-toi que cet achat vaut bien chaque euros que tu vas y consacrer, et investis-toi à fond pour réussir ce projet. Bien souvent, il y a aussi un manque de motivation des apprenants sur la durée, planquée derrière leurs ordinateurs… Et puis méfies toi des miroirs aux alouettes, comme je te l’ai dis juste au-dessus, on a rien sans rien !

No pain no gain

Enjoy !

La Cheftaine, le blog dédié aux femmes du 21ème siècle

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter périodique !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

More Interesting Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.