Mon top livres « feel good »

Des confettis dans ta vie !

Aujourd’hui, date de publication de cet article, nous sommes le 8 mai. C’est un jour férié, et nous commémorons la fin de la seconde guerre mondiale. C’est aussi pour beaucoup l’occasion de prendre un petit « day off« , de déconnecter un peu, les plus chanceuses s’étant même accordées un weekend à rallonge. C’est en ce jour que j’ai décidé de te pondre un billet Lifestyle, et de te proposer un top livres feel good, à mettre sur ta liste de lecture !

Le registre feel-good c’est quoi ?

Ok, les allergiques à Brian in the kitchen, on va reprendre les bases… Au sens littéral, ce sont des romans qui font du bien, qui sont pleins de bons sentiments. Pour certains, c’est loin d’être de la grande littérature, mais comme tu le sais, moi je ne suis pas une sarcastique aigrie, dans ma bibliothèque, comme dans ma vie, tout le monde est bienvenue (sauf les relous aux questions C*** !) ! Et je pense que Stendhal a tout a fait sa place à côté de Virginie Grimaldi !

Donc, si nous revenons à notre définition, un roman feel-good, c’est un livre qui te fait du bien au moral, qui a un message positif, dont l’objectif est de te donner une vision réjouissante de la vie, et même une lueur d’espoir et de foi en l’espère humaine !

A titre personnel, j’adore cette catégorie de livres. Tu les lis facilement et plutôt rapidement, tu pleures, tu ris, tu râles, tu critiques, et à la fin tu es triste que ce soit déjà fini ! C’est un peu comme le téléfilm de l’après-midi, tu sais, celui que tu ne voulais pas regarder, duquel tu n’arrives pas à décrocher, que tu veux voir en entier, et dont la fin te semble parfois assez prévisible (mais pas toujours, le téléfilm peut surprendre plus que tu ne le penses !) ! Bref, tu DECONNECTES !

Et quoi de mieux le jour de la célébration de la fin de la seconde guerre mondiale, durant laquelle on a comptabilisé 50 à 60 millions de morts, dans les circonstances que l’on connait tous, qu’un bon bouquin pleins de bons sentiments et de positive attitude !?! Mais attention, de la positive attitude au féminin évidemment, avec des auteures féminines et des romans qui mettent en avant des vies de femmes fortes, du moins qui essaye de tenir la barre !

Allez, chauffe-toi un thé, prends une limonade, ou ta plus belle coupe de champagne, installe-toi confortablement, c’est parti !

Enjoy with La Cheftaine

A noter : chacun des livres de cette liste peut facilement se trouver en emprunt à la médiathèque municipale du coin, avec un prix d’abonnement annuel minime et des tops conseils de la bibliothécaire (dédicace à Claude, ma bibliothécaire qui a toujours des recommandations de lecture formidables !). Je te mets aussi les lien d’achat vers un célèbre site (lien d’affiliation : ça ne te coûte pas plus cher, mais ça soutient le blog !), mais le mieux reste encore de te fournir chez ton libraire du coin (ça ne te coûte pas plus cher non plus, et tu soutiens le commerce local !).

Virginie Grimaldi

J’ai découvert Virginie Grimaldi en 2019, par hasard, en cherchant une lecture détente en plein baby-blues post-accouchement. Rayon livres de poche du supermarché (bah ouais, les sorties post-partum ne sont pas hyper réjouissantes !), je suis tombée sur ce titre : Le parfum du bonheur est plus fort sous la pluie. Le pitch est plutôt simple : une trentenaire vient de se faire larguer par son mari, elle est de retour avec son gamin chez ses parents, tout ce petit monde part en vacances, elle tente le tout pour le tout pour sauver son mariage et rien ne se passe comme prévu.

Je me suis alors dit « chic, un livre qui pourrait parler de moi » (oui parce que baby-blues = tension dans le ménage = je me voyais déjà larguée pour une femme nullipare aux seins sans crevasses) ! Dans ce livre, il est question de relations familiales, relations de couples, reconstruction après une séparation, mais aussi de parentalité, de deuil, de moments de doutes, de moments tragiques, de joies, de peines, de bouleversements, mais surtout, et c’est ce qui me semble être le message de ce livre, de résilience, de combativité, et de capacité à rebondir face aux péripéties de la vie. Et puis ce twist dans l’histoire, je ne l’avais pas vu venir : je crois que je n’ai jamais autant pleuré en lisant un livre, vive les hormones post-partum ! Je te le recommande pour relativiser, et faire sortir la femme forte qui sommeille en toi ! Tu le trouveras par ici.

Du coup, étant du genre boulimique dès qu’un sujet m’intéresse, j’ai voulu TOUT LIRE de Virginie Grimaldi ! Je te recommande également les deux titres suivants, mais tous ses bouquins te feront passer un bon moment :

  • Tu comprendras quand tu seras plus grande. Le pitch est plutôt banal : une jeune psychologue blasée fuit littéralement sa vie citadine, accepte un remplacement dans une maison de retraite, alors qu’elle n’est pas franchement à l’aise avec le public senior, et se retrouve confrontée à ses croyances limitantes et ses propres barrières personnelles. Alors oui, je plaide coupable, je me suis encore totalement identifiée à l’héroïne du livre, la jeune femme pleine de doutes, qui se retrouve dans la jungle du 3ème âge, et qui finalement, se prend d’affection pour son métier et les pensionnaires de l’établissement (coucou la directrice d’établissement que je suis !). Mais tu ne dois pas t’arrêter à ça, et une fois encore, l’autrice nous fait vivre un twist final qui m’a encore fait pleurer (je ne pourrais pas me cacher éternellement derrière les hormones, je sais !). Tu peux te procurer le livre par-là.
  • Et que ne durent que les moments doux. Encore un pitch plein de bons sentiments : d’un côté, une jeune femme vient de donner naissance à un enfant préma, et de l’autre, une quinqua voit son dernier enfant quitter le nid. Deux femmes, deux moments de vie, et la façon dont elle vont y faire face. J’ai beaucoup pensé à ma mère en lisant ce livre (non maman ne pleure pas !), qui est en plein dans cette phase de la vie, là où moi j’apprends à devenir une « maman ». Mais on ne se refait pas, quand Virginie Grimaldi sort l’artillerie lourde avec ce twist final que je n’avais pas vu venir, bah j’ai pleuré à chaude larme, ENCORE ! Tu peux l’acheter de ce côté.

Agnès Martin-Lugand

Une fois ma boulimie de Virginie Grimaldi calmée, je me suis retrouvée étrangement esseulée, en manque de littérature feel-good ! Une amie m’a alors fait une recommandation de lecture, qui a été appuyée par Claude, la bibliothécaire : il faut lire Agnès Martin-Lugand ! Et là, j’ai donc lu, dans l’ordre de publication (oui je te l’ai dit, la Cheftaine est psychorigide sur les bords !), tous les livres de cette auteure.

Autant Virginie Grimaldi pose des personnages qui ont déjà une problématique amorcée, qu’Agnès Martin-Lugand décide de présenter des personnages aux vies cabossées, qui font face à de grands bouleversements, de véritables tragédies pour certains, et la capacité de la vie à reprendre ses droits, de l’envie de se sortir la tête de l’eau pour aller de l’avant. J’ai sélectionné trois de ses livres, qui m’ont marqué, mais je te recommande de les lire tous, tu passeras aussi un bon moment :

  • Les gens heureux lisent et boivent du café. Attention âme sensible, tu vas pleuré : Une trentenaire perd sa fille et son mari dans un accident, elle n’a plus foi en rien, et va entamer une longue traversée pour surmonter ce drame. C’est évidemment un livre bouleversant, le décor est posé dès la première page. Il parle de résilience, de capacité à faire face aux drames et bouleversements, mais aussi de courage pour affronter la vie. Il parle vraiment de super-héroïne du quotidien, parce que personne ne peut se projeter dans une telle histoire de vie… Evidemment que j’ai pleuré ! Par-ici pour te le procurer.
  • A la lumière du petit matin. Roman un peu plus terre à terre, mais néanmoins sympathique : Presque quadra, maitresse d’un homme marié, professeure de danse, notre héroïne se voile la face en s’estimant heureuse de sa vie. Une blessure physique va venir tout balayer. Ce livre parle d’une femme paumée, d’une femme objet, d’une « autre femme », d’une femme honteuse, mais qui va se reprendre en main. Je l’ai aimé pour cela justement, la mise en perspective que permet ce coup du sort, et le fait que l’héroïne, qui me semblait un peu coconne dès le départ, s’est sortie les balais du derrière, et a fait sa révolution ! Et je n’ai pas pleuré ! Par-là pour le lien.
  • Nos résiliences. Je pense que c’est mon préféré de cette auteure. C’est l’histoire d’une femme forte, d’une femme active, d’une femme combattive, qui doit faire face à un terrible accident, qui ne tue pas son mari, mais qui balaye toutes les certitudes qu’elle pouvait avoir jusqu’alors. Comment vivre lorsque la vie dans laquelle tu t’étais projetée n’y ressemble plus ? « Dans la santé comme dans la maladie« , c’est ce qu’on dit le jour J, mais en vérité, ça se passe comment ? C’est un livre qui questionne, avec une héroïne du quotidien qui rayonne, une vraie cheftaine en somme ! Vas-y voir toi-même !

Clarice Sabard

Bon, tu as déjà une bonne liste de lecture, mais Claude la bibliothécaire m’a recommandée une auteure que je te propose également, Clarice Sabard. Elle me l’a fait découvrir avec un livre type comédie romantique de Noël, Et nous danserons sous les flocons, qui est dans la droite ligne des téléfilms de Noël que l’on aime tant voir quand il fait froid et moche dehors !

Mais en véritable boulimique, j’ai donc voulu poursuivre cette découverte littéraire, et j’ai lu plusieurs des ses livres. Je qualifierai son style de « feel good romantique« , donc si tu n’aime pas cette ambiance de « ils vécurent heureux… nia nia nia…« , passe ton chemin !

Elle propose des romans avec un mélange de passé et de présent, avec des temporalités multiples, et des histoires à différents moments de l’Histoire. Ce que j’apprécie dans son univers, c’est qu’elle réussi plutôt bien les allers-retours temporels, où elle bascule d’une époque contemporaine, à une époque lointaine, le tout entremêlés de questionnement universels et intergénérationnels, avec son lot de secrets de famille. Et puis elle met en valeur des histoires de femmes fortes, en avance sur leur temps, qui décide d’aller au-delà du rôle auquel on les assigne. Elle a écris plusieurs romans dans cette veine, que je t’invite à découvrir, dont particulièrement celui-ci À la lumière de nos jours, mêlant les histoires de trois générations de femmes d’une même famille, et la quête de la dernière pour reprendre pied et reprendre sa vie en main. Tout l’esprit du blog : réveillez l’héroïne qui sommeille en toi !

Lauren Weisberger

Un classique de la littérature feel-good, mondialement connu grâce au film du même nom (ou Meryl Streep est tellement FORMIDABLE !) : Le Diable s’habille en Prada ! Je ne vais pas te faire le pitch, tu le connais déjà sans doute, mais je te recommande VIVEMENT de lire le livre, parce que la fin est TELLEMENT MIEUX, et que Miranda est TELLEMENT PIRE ! Comme quoi, la sororité, bah ça marche pas toujours !

Sophie Kinsella

Mon petit plaisir coupable pour la fin, je te recommande de lire toute la série de L’accro du shopping ! Bah oui, j’aime cet univers fantasque, avec une Becky tellement gauche et maladroite, bourrée de névroses, qu’elle compense à grand coup d’achats inutiles, qui se fourre à chaque fois dans des situations rocambolesques, mais qui s’en sort toujours bien. C’est aussi une héroïne qui s’ignore !

***

Et si la lecture c’est pas ton truc, tu peux toujours chiller tranquillement à la maison, avec une playlist de folie !

Enjoy !

 

Girls Just want to have fun

La Cheftaine, le blog dédié aux femmes du 21ème siècle

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter périodique !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

More Interesting Posts

Une réponse

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.