Femmes inspirantes : Françoise GILOT

Portrait de Françoise Gilot

De retour pour un nouveau récit de femmes inspirantes, après la reine Cléôpatre et Gisèle HALIMI, je souhaite te présenter une dame que l’Histoire a malmenée, Françoise GILOT. Je n’avais pas prévu de te la présenter si tôt, je voulais d’abord poursuivre avec la Sainte Trinité du féminisme français, et un récit sur les deux grandes Simone, mais l’agenda de juin a perturbé mon calendrier. En effet, Françoise GILOT nous a quitté le 6 juin dernier, à l’âge de 101 ans, et il me semblait alors évident de parler d’elle, et de lui rendre, à ma manière, un petit hommage (j’écris ces lignes quelques jours après l’annonce de son décès).

Picasso

Françoise GILOT, c’est LA femme qui a osé quitter « le Maître », alias le grand artiste du 20ème siècle, Pablo PICASSO. J’ai découvert l’histoire de cette femme il y a peu, grâce au partage de mon amie Claire BAUBY-GASPARIAN, lorsqu’elle m’a fait visité la collection privée des céramiques Sant Vicens à Perpignan (si tu es dans le coin, tu dois ABSOLUMENT t’y arrêter !), mais aussi grâce au podcast Vénus s’épilait-elle la chatte, dont je t’ai déjà parlé précédemment. Dans l’épisode du podcast consacré à PICASSO (que je te recommande mille fois d’écouter), on comprend que la vie avec cet homme était loin d’être un long fleuve tranquille… Et bien oui, notre chère Françoise a eu le courage de partir, de dire NON à l’oppression conjugale, et il le lui a fait payé !

Certains disent qu’il faut séparer l’homme de l’artiste, j’avoue que j’ai vraiment du mal avec cette notion… Tu as beau être le plus grand génie de l’univers, si t’es un salo***d, bizarrement, j’ai dû mal à t’apprécier en peinture ! Donc moi, je suis pour appréhender les personnes sous toutes leurs facettes, et si à aucun moment de ta vie, tu n’as su te remettre en question et manifester le souhait de te repentir et d’évoluer vers une meilleure version de toi-même, bah je te catalogue dans la colonne des gens peu fréquentables ! Donc clairement, je suis de la team Françoise, et je veux te partager son parcours aujourd’hui.

Brève biographie de Françoise GILOT

Françoise GILOT est une artiste française née le 26 novembre 1921 à Neuilly-sur-Seine, et donc décédée en juin dernier à New York. Elle est surtout connue en tant que peintre et écrivaine.

Françoise GILOT a étudié la peinture à Paris et a rapidement développé un style distinctif selon les spécialistes, là où moi je te dirai que c’est du modernisme et de l’abstrait… Mais bon, je ne fais pas d’histoire de l’art ! Son style se caractérise par des couleurs vives, des formes géométriques et des compositions relativement équilibrées. Son utilisation de la couleur était souvent expressive et énergique, donnant à ses tableaux une qualité dynamique

En 1943, GILOT rencontre Pablo PICASSO, qui a plus de 40 ans à l’époque, alors qu’elle n’a que 21 ans. Ils entament une relation amoureuse et artistique qui durera près de dix ans. Leur relation a été tumultueuse, mais elle a également été une période de grande influence artistique pour GILOT. Elle est devenue un sujet fréquent dans les œuvres de PICASSO, et il l’a encouragée à développer son propre talent artistique.

Au-delà de sa relation avec PICASSO, Françoise GILOT a poursuivi sa propre carrière artistique. Elle a exposé ses œuvres dans de nombreuses galeries et musées à travers le monde. Son travail a été acclamé par la critique et a été exposé dans des institutions prestigieuses, telles que le Musée d’Art Moderne de Paris et le Metropolitan Museum of Art de New York (tu sais, le fameux « MET » !).

En plus de sa carrière de peintre, elle a publié plusieurs livres, dont le célèbre « Vivre avec Picasso » en 1964, qui relate ses années avec l’artiste éponyme. Elle a également écrit des essais et des romans, explorant des thèmes tels que l’art, la créativité et la condition féminine.

Vie avec PICASSO

PICASSO et GILOT se sont donc rencontrées en 1943, lui était déjà bien côté et reconnu sur le marché de l’art, dans la quarantaine, elle jeune femme artiste en début de vingtaine.

Avant de la percevoir comme une artiste, PICASSO la perçoit comme une muse et une source d’inspiration majeure. Elle est représentée dans de nombreuses œuvres de l’artiste, souvent sous des formes variées et avec différentes interprétations. Mais leur relation a également eu un impact sur le développement artistique de Françoise GILOT, car PICASSO l’a encouragé à explorer et à développer son propre style artistique.

Ensemble, ils auront deux enfants, Claude et Paloma.

Leur relation est marquée par des tensions et des conflits, PICASSO ayant un rapport peu égalitaire vis-à-vis des femmes, si tu vois ce que je veux dire…! Françoise GILOT n’a pas échappé aux querelles et aux épisodes de jalousie. Elle a également dû faire face à l’ombre imposante de Picasso en tant qu’artiste, qui pouvait parfois éclipser sa propre carrière. Je pense que n’être connue que pour être la « femme de« , ce n’est pas une position très commode, surtout lorsque tu fais le même boulot que lui, et que tu souhaites aussi que celui-ci soit reconnu et valorisé en tant que tel !

Il y a également des témoignages et récits, qui suggèrent que PICASSO pouvait être verbalement violent envers elle, qu’il aurait eu des accès de colère et des comportements agressifs pendant leur relation. Mais bon, les détails de l’intimité d’un couple sont difficiles à cerner…! Le fait est que ce ne devait pas être un bonhomme facile à vivre, et ça, c’est notoirement connu !

La décision de le quitter a certainement été difficile, mais néanmoins très courageuse, surtout pour l’époque : elle a voulu s’émanciper d’une figure artistique majeure pour poursuivre sa propre voie et construire sa carrière.

Au revoir

Vie après PICASSO

Françoise GILOT a tout de même dû mettre l’océan Atlantique entre elle et son ex, puisqu’elle est partie vivre aux Etats-Unis avec ses gosses. Indice supplémentaire de la pression du bonhomme ! Elle a ainsi pu développer là-bas sa propre carrière, affiner son style, distinct de celui de PICASSO, et a eu droit à ses propres expositions dans des galeries d’art renommées et des musées. Outre la peinture, elle a également exploré d’autres domaines, tels que la sculpture, la céramique et le dessin. Elle a aussi expérimenté différentes techniques et matériaux.

Elle a quand même pris pas mal de seaux de M****E, on ne peut pas dire que son ex avait bien pris son départ. Selon les récits et témoignages, il lui a plutôt bien pourri la vie sur le marché de l’art, mais elle ne s’est pas démontée, et a continué de mener sa barque !

En 1964, elle publie « Vivre avec Picasso » (Living with Picasso), qui est son livre le plus connu. Dans ce récit autobiographique, Françoise GILOT relate ses années de relation avec PICASSO et offre un aperçu de sa vie aux côtés de l’artiste espagnol. Elle a le souhait de livrer SA vérité. Le livre aborde non seulement leur relation personnelle, mais aussi leurs échanges artistiques et les défis auxquels elle a été confrontée en tant que jeune artiste évoluant dans l’ombre d’un géant. Ce livre est tellement intrusif et inacceptable pour PICASSO, qu’il tente, en vain, d’en interdire la publication (et au passage, lui donna un sacré coup de pub !) ! Après cela, « le Maître » ne veut d’ailleurs plus recevoir ses enfants, Claude et Paloma (normal quoi ! Ah ces artistes et leur égo !). D’ailleurs, ces derniers avaient 17 et 15 ans à l’époque, ça devait être déjà sympa de se construire en tant que « enfant de », mais encore plus après cet épisode de rejet !

Une femme indépendante et féministe

Elle a eu une vie de pionnière quand on y pense ! Avoir deux enfants dans les années cinquante, en dehors du mariage, vivre en concubinage durant 10 ans, et finalement tout plaquer, c’est dingue !

Femme forte

Françoise GILOT n’a pas été directement associée à un mouvement féministe spécifique, ni revendiqué explicitement un engagement féministe tout au long de sa carrière. Cependant, son parcours et son approche de l’art ont montré une certaine indépendance et une volonté de se réaliser en tant que femme et artiste. Elle a réussi à établir sa propre carrière et à se démarquer dans un milieu artistique traditionnellement dominé par les hommes. Elle a poursuivi sa propre voie artistique, développant son propre style distinctif et se démarquant de l’ombre de PICASSO, avec qui elle était étroitement associée pendant de nombreuses années (preuve encore, de nombreuses expositions font un combo « PICASSO / GILOT » !), ceux que d’autres n’ont pas réussi à faire , telle que la précédente concubine, Dora MAAR, qui a totalement été broyée par le Maître !

Bien que son engagement féministe puisse être considéré comme implicite, Françoise GILOT a ouvert la voie aux femmes artistes, en démontrant une capacité à réussir et à s’épanouir indépendamment des figures masculines dominantes de l’art. Elle a incarné une vision d’émancipation et de liberté créative, qui a inspiré de nombreuses femmes artistes par la suite.

***

Je pense que le parcours de Françoise GILOT est assez méconnu, au-delà du microcosme des passionnés d’arts. Malheureusement, dans le traitement médiatique de son décès, les journalistes n’ont visiblement retenue que cet état de fait : elle a partagé la vie de PICASSO ! C’est dingue quand on y pense : elle est décédée à l’âge de 101 ans, a vécu une dizaine d’année avec PICASSO, ça fait donc grosso modo 90 ans de vie SANS LUI, et pour autant, on la limite à ce rôle de « femme de » ! C’est tout à fait représentatif du mal qui court dans notre société !

J’espère que cet article t’auras donné envie d’en savoir plus sur cette femme libre, indépendante, et qui jusqu’à son dernier souffle, aura vécu comme elle en avait envie. Si elle avait fait de la musique, elle serait sur ma playlist, sûr !

Enjoy !

La Cheftaine, le blog dédié aux femmes du 21ème siècle

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter périodique !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

More Interesting Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.