Femmes entreprenantes : Laëtitia Palloure, alias Kiki Mag Travel et Regards Croisés

Portrait de Kiki Mag Travel

Nous revoilà avec ce format d’article dédiés au partage d’expérience, à la découverte de parcours inspirants, de femmes qui ont osé se lancer dans un projet qui leur tenait à cœur, pour faire le plein de bonnes ondes ! Aujourd’hui, j’ai mis Laëtitia sur le grill de l’interview « Femmes entreprenantes« .

Il faut savoir qu’elle et moi, on ne se connaissait pas avant que je n’ose lui envoyer un message sur Instagram, un beau jour du mois de mai 2023… Mais moi je lis son blog depuis des années ! Laëtitia, c’est le blog Kiki Mag Travel, qui propose et partage des voyages et activités 100 % locales, en pays catalan et en Occitanie. Mais finalement, et tu vas le découvrir, Laetitia, ce n’est pas que Kiki la baroudeuse !

C'est parti mon kiki !

Pour ne rien te cacher, à chaque fois que j’allais lire un de ses articles de blog, je me disais « ouah c’est bien ce qu’elle fait… Et ce blog c’est tellement une bonne idée… Et si moi aussi j’allais au bout de mon idée… Mais non pas moi, je ne peux pas… » nia nia nia… La suite, tu la connais !

Donc, je te disais que Laëtitia et moi, on ne se connaissait pas du tout. Mais lorsque j’ai enfin osé lui envoyer un message, en lui présentant mon blog, mes projets d’interviews, et mon envie de partager sur son parcours, moi humble Cheftaine en démarrage, et elle, bloggeuse voyage affirmée depuis près de 6 ans, bah je n’en menais pas large ! Et tu sais quoi, elle m’a tout de suite dit oui ! Comme quoi, sur un malentendu, ça peut passer 😉

Le plus drôle dans tout cela, c’est que finalement, on a quelques relations en communs, à commencer par notre super coach Alexandra (à qui je fais une petite dédicace, car tel le petit poucet, elle a semé plein de petits cailloux qui m’aident à parcourir le chemin) !

Laetitia Palloure : Présentation

Présente-toi : dis-nous qui tu es, d’où tu viens et ce que tu fais ?

Kiki Mag TravelJe suis Laetitia, j’ai 33 ans, et j’ai un blog de voyage dans les Pyrénées-Orientales, où je partage essentiellement ce qu’il y a à faire ici localement, mais aussi quelques voyages en France, et destinations plus lointaines. Depuis le COVID, je fais bien moins de destinations lointaines. C’est le blog KIKI MAG TRAVEL, qui existe depuis 6 ans, que j’ai mis en place avec le soutien de mon compagnon.

Egalement, j’ai co-créé une agence de communication avec une amie(Julie), et je travaille également avec mon compagnon et son meilleur ami, eux aussi dans l’univers du web sous le nom de Hyp3. Nous proposons des prestations de gestion des réseaux sociaux, communication digitale, site Internet, etc. Nous sommes dans notre troisième année d’aventure !

Je viens de la commune du BOULOU, et j’ai toujours vécu dans les Pyrénées-Orientales, d’où le blog sur l’amour du local !

Et avant tout cela, j’étais aide soignante pendant 10 ans, j’ai fait beaucoup d’intérim en maison de retraite (tu vois, je t’ai dit que j’avais des connexions avec KIKI, on a un lien médico-social 😉 !). J’ai arrêté un an avant le COVID, agacée par des méthodes de fonctionnement et de management qui me dépassaient, pour ne pas dire autre chose…! Il y a tout de même bien des choses qui me manquent de ce métier-là, que je retrouve dans la communication, comme le contact humain et le lien social, mais ça a été dur de changer d’activité, j’ai passé une bonne année à réfléchir et à chercher ma voie… J’avais un projet de maison d’hôtes, suite logique du blog quelque part, mais je ne m’y suis finalement pas engagée. Mon compagnon avait une société de création de site Internet, et le milieu du digital m’inspirait lui-aussi, je me suis dit pourquoi ne pas y rattacher une partie communication, réseaux sociaux, rédaction web…

Présente-nous ton entreprise : c’est quoi et depuis quand ?

Alors, la partie blog, je ne la considère pas comme une entreprise, parce que ça reste mon side project, je ne le monétise que très peu finalement, puisque je ne fais pas de publicité dessus, par choix, et j’ai aussi parfois des propositions de reportages, rémunérés ou non, et je reste totalement libre de mes choix. J’étais encore aide soignante au lancement du blog, c’est mon compagnon qui m’a motivé à le lancer. A l’époque, je voyageais relativement loin, et je rédigeais des articles de mes aventures. Et entre deux voyages, nous profitions de faire pas mal d’activités et de sortie dans le département (rando, via ferrata…), et j’ai commencé à écrire des articles sur ce qu’il y a à faire autour de chez soi… Plus je voyageais loin, plus je me rendais compte des possibilités à proximité ! ça m’a ouvert l’esprit, et plus je partageais des choses localement, plus ça plaisait ! J’ai eu quelques partages « médiatiques » locaux, et le COVID a été un véritable accélérateur. Le blog est en place depuis 6 ans et demi donc, et ce n’est pas mon activité principale. Je n’ai d’ailleurs pas forcément envie que ça le devienne, j’aime l’idée que cela reste un passe-temps, un plaisir, et que je profite de ces moments-là. C’est une vraie passion !

Pour ce qui est du projet REGARDS CROISES, tout a commencé avec ma rencontre avec Julie, bloggeuse également, qui est éducatrice spécialisée de formation – c’est assez drôle quand on y pense, l’éduc spé et l’aide soignante repenties ! -. Nous nous sommes rencontrées sur les réseaux sociaux, et un jour, nous avons toutes deux été contactées, séparément, par l’office du tourisme de Collioure, en tant que bloggeuses, pour participer à la rédaction d’un guide touristique. Il s’avère que nous avons toutes les deux eu le contrat, et que nous nous sommes appelés pour en discuter : nous voulions chacune nous désister au bénéfice de l’autre ! Et finalement, nous avons décidé de proposer une action commune sur ce projet, et cette proposition de « regards croisés » a été retenue. Et voilà la génèse de l’agence, et le nom, tout trouvé ! Et nous y sommes depuis bientôt trois ans.

Laëtitia Palloure : Evolutions

Quel a été l’élément déclencheur à ce projet ?

Pour KIKI MAG TRAVEL, c’est finalement de se rendre compte qu’il y avait beaucoup à faire juste à côté de chez soi, et qu’on avait tendance à toujours faire les mêmes choses et les mêmes activités ! Donc l’envie de partager les richesses et émerveillements locaux.

Pour REGARDS CROISES, c’est LA rencontre avec Julie, le super contact que nous avons eu pour la réalisation du projet avec Collioure, et l’envie de renouveler cette expérience positive. Des opportunités de vie, des rencontres, et voilà !

Aujourd’hui, as-tu des regrets à ce changement de vie ?

Non, aucun regrets ! Mais le métier d’aide soignante me manque parfois, c’était une vocation, et je pourrais tout à fait y revenir ! Durant le COVID, je me suis tout de même sentie coupable de « ne pas y être », d’être à la maison, avec tous ces soignants en galère… J’ai mis un moment à me débarrasser de ma culpabilité d’être partie, et d’avoir voulu changer de métier.

T’es tu fais accompagner et/ou as-tu suivi une formation dédiée ? Si oui, dans quel domaine ?

Non, pas du tout, je suis complètement autodidacte, et j’ai finalement beaucoup appris au gré de mes rencontres. Julie, par exemple, a fait une formation photos, et elle m’a transmis de son savoir-faire, et je me suis aussi beaucoup documentée. J’ai commencé avec un petit appareil photo, et maintenant je me trimballe tout le matériel dans une valise ! Mon compagnon est aussi très calé en web, référencement et SEO, et donc il relisait mes articles de blog pour les optimiser, et m’expliquait ce qu’il fallait faire ou ne pas faire, donc j’ai appris sur le tas. Le blog est finalement la porte d’entrée !

Pour la création de l’agence, nous nous sommes appuyés sur la structure déjà existante de mon compagnon, donc nous ne sommes pas passé par le parcours traditionnel de la création de société.

J’ai en revanche suivi une formation de six mois à la BGE 66, qui est une association d’appuie à la création d’entreprise, lorsque j’avais le projet d’ouvrir une maison d’hôtes. J’ai donc été formée à la gestion et compagnie, et j’ai dû concevoir un business plan assez lourd, donc très formateur !

Finalement, j’ai de la chance d’avoir pu quitter mon emploi d’aide soignante avec une rupture conventionnelle, car ça m’a permis d’avoir une sorte de « filet de sécurité », pour trouver ma voie, me former, et repartir sur un nouveau projet professionnel.

Quelle a été ta plus grosse erreur dans la conduite de ce projet ?

Erreur non, je pense qu’il n’y a pas forcément d’erreur ou d’échec ! Mais ce qui a été compliqué, c’est de passer d’aide soignante salariée, à entrepreneur qui fait des devis et qui doit se vendre ! Vendre mes prestations et ma créativité, ce n’était pas simple au démarrage ! D’autant plus que nous avions du mal à valoriser notre travail, nous étions dans une logique de salariat, et avions en tête des valeurs financières tronquées.

Mais nous (Julie et moi) avons fait un coaching (coucou Alexandra ! ), et donc finalement, petit retour à la question précédente, je me suis fait accompagnée par un coach business pour savoir mieux me vendre, présenter correctement les prestations, mettre la bonne valeur sur nos prestations et les bons tarifs, « qu’elle est ma mission »…

Quelle a été ta plus grande réussite dans la conduite de ce projet ?

Que le blog et l’agence aient marché, et surtout qu’ils marchent toujours aujourd’hui ! D’ailleurs, sur REGARDS CROISES, cela fonctionne bien, nous créons un emploi et embauchons un salarié à partir de septembre : Jeanne rejoint l’équipe !

Ainsi, nous arrivons à nous payer à notre juste valeur, et créer de l’emploi ! Je pense que l’on peut considérer cet état de fait comme une réussite.

Aujourd’hui, estimes-tu avoir réussi ta reconversion ?

Oui, totalement !

Laëtitia Palloure : Inspirations

Où te vois-tu dans 10 ans ?

Aucune idée, je n’ai AUCUN plan de carrière ! Je pense que je serai TOUJOURS dans les Pyrénées-Orientales, mais sur l’activité professionnelle, je ne saurai dire : communication, web, maison d’hôtes… Qui vivra verra !

Quelle est ton héroïne dans l’Histoire, et pourquoi ?

Spontanément, dans mon histoire, je dis Julie ! Mais dans l’Histoire avec un grand H, tu me prends de court !

Quelle faute t’inspire le plus d’indulgence ?

ça dépend… Je pourrais pardonner le mensonge, enfin tout dépend l’envergure de celui-ci ! Je comprends que l’on puisse mentir pour se sortir d’une situation délicate, ou pour enjoliver un sujet… oui, ça je peux le pardonner. Par contre, si c’est un très gros mensonge, avec un double vie par exemple, il ne faut pas exagérer ! Donc je pardonne le petit mensonge pour se dépatouiller !

En y réfléchissant, beaucoup de petites fautes sont pardonnables, personne n’est parfait, et je ne suis pas trop rancunière !

As-tu un mantra / une devise / un dicton / une citation qui te motive ou qui te guide ?

Il n’y a pas besoin de faire des milliers de kilomètres pour s’évader.

L’aventure, c’est un état d’esprit !

Quelle est LA chanson qui te motive quand tu as le moral dans les chaussettes ?

Champagne shower de LMFAO, et ça va tout de suite mieux !

***

Un grand merci à Laëtitia, pour sa curiosité, son envie de partager, sa spontanéité et sa bienveillance. Et puis en plus elle est totalement chauvine du 66, un point commun 🙂 ! J’adorai son blog, j’adore également son autrice à présent !

Tu peux suivre son blog par ici, et sur Instagram. Et si tu veux faire appel aux talents de communicantes de Laetitia, zieute son site web, et suis-là sur Instagram également 😉 !

Enjoy !

La Cheftaine, le blog dédié aux femmes du 21ème siècle

Vous en voulez plus ?

Inscrivez-vous pour recevoir la newsletter périodique !

Nous ne spammons pas ! Consultez notre politique de confidentialité pour plus d’informations.

More Interesting Posts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.